16 août 2012


Je suis allée visiter le Château du Touvet.
J'aurais pu en garder un bon souvenir.
Mais un évènement a tout gâché.

Après la visite du château, alors que je m'étais assise tranquillement dans l'herbe pour attendre quelqu'un, l'imbuvable propriétaire m'a ordonné avec agressivité de dégager de SON carré de gazon.

D'une, il n'est écrit NULLE PART qu'il était interdit de s'asseoir dans l'herbe. De deux, je n'étais pas la seule à le faire. De trois, il aurait pu me le dire CORRECTEMENT et POLIMENT. S'il m'avait tout simplement dit : "Mademoiselle, excusez-moi mais il est interdit de s'asseoir dans l'herbe", j'aurais répondu ": oups, excusez-moi, je l'ignorais", puis je serais allée me mettre ailleurs.
 Mais il a foncé sur moi sans se présenter ni me saluer, en me disant que je devais partir immédiatement de ce petit carré d'herbe. J'ai rétorqué en disant "aucun problème, il suffit de le demander tout simplement, je ne le savais pas". Là il m'a répondu d'un ton IRONIQUE et MÉPRISANT que "ça paraît évident de ne pas se mettre dans l'herbe" (je précise qu'il n'y avait AUCUN, je dis bien AUCUN panneau d'interdiction), qu' "ici on n'est pas dans un jardin public"(j'ai bien remarqué, j'ai payé l'entrée 7,50€ - d'ailleurs quel rapport avec les jardins publics? Chez mes parents aussi c'est privé, pourtant je me mets dans l'herbe - moi aussi je sais être ironique), "que je serais bien mieux ailleurs" (qui est-il pour savoir où je me sens bien ? Ah oui pardon, il est le Comte Bruno Pourroy de L'Auberivière de Quinsonas-Oudinot de Reggio, ce doit être pour ça).

Cet homme ferait bien de traiter ses visiteurs avec plus d'égards, eux qui payent et qui financent donc l'entretien de son château. Au risque d'avoir de la mauvaise publicité... Là ce n'est que mon petit blog, mais s'il persiste dans ce comportement, cela risque de se savoir à plus grande échelle. Eh oui, Monsieur Bruno Pourroy de L'Auberivière de Quinsonas-Oudinot de Reggio, aujourd'hui, à l'heure d'internet, tout se sait, c'est fini de mépriser les gens et de les traiter comme des moins-que-rien tranquillement dans son coin. Internet est un formidable moyen d'expression, et j'aurais tort de m'en priver.
D'autant plus qu'étant dans SON domaine, je n'étais pas en position de force. Alors j'utilise mon droit de réponse via ce blog. Même si preque personne ne le lit. Encore que...

Bruno Pourroy de L'Auberivière de Quinsonas-Oudinot de Reggio est la personne ayant le nom le plus long de France. Grand bien lui fasse. Il va d'ailleurs régulièrement faire le fanfaron à la télévision à ce sujet. Punaise, cet homme m'épate. Il a dû travailler dur pour avoir ce nom-là ! Ce doit être la raison pour laquelle il a tant de mépris aujourd'hui pour les gens qui ne sont pas parvenus à avoir un nom aussi long que le sien !
Trêve de plaisanteries, il est un riche héritier, et tant mieux pour lui, mais mis à part le nom, il n'a ni noblesse ni élégance. Il suffit de voir comment il s'est comporté : avec un grand mépris.

Heureusement, la personne à l'accueil, ainsi que le jeune guide, ont bien relevé le niveau. J'avais d'ailleurs assisté à la visite avant l'évènement ci-dessus.
Tant mieux.

Je vais quand même vous montrer des photographies, car le château en lui-même est joli et intéressant (ainsi que les jardins). Je le dis avec plaisir, après tout, le château n'a pas été construit ni imaginé par ce monsieur. Ses ancêtres ont certainement plus de mérite, et je ne doute pas qu'ils étaient une famille honorable. Du moins je l'imagine.

Mais si vous passez en Isère et que vous n'avez qu'un seul château à voir, je vous recommande le Château de Vizille : il est magnifique, la visite du château est gratuite, l'entrée du parc est libre, et il est autorisé de s'asseoir dans l'herbe (!).
Je n'ai rien contre les châteaux privés, je trouve que parfois c'est une bonne solution pour maintenir le patrimoine français sans puiser dans les fonds publics, mais je préfère me rendre là où l'on est mieux reçu.

Dernière chose. Sur la page d'accueil du site internet du Château du Touvet, il est mentionné : "nous serons heureux de vous y accueillir".  Ah bon ? Le Maître des Lieux a une bien curieuse notion de l'accueil.



I visited the Touvet Castle.
It could have been a nice remembrance.
But an event spoiled my day.

First, we visited the castle and the gardens. Then, I sat down in the grass, peacefully, because I was waiting for somebody. The awful owner of the place ordered me aggressively to go away of HIS piece of grass.

First, it's NOT WRITTEN ANYWHERE that it's forbidden to sit in the grass. Secondly, many people were doing so. Thirdly, he should have asked me to leave the grass in a POLITE way. I would have appreciated something like "Excuse-me, miss ? It's forbidden to be in the grass. Could you please go to another place ?". I would then have said : "oh sorry, no problem, I didn't know". And I would have gone somewhere else.
But he just came without telling who he is, or just saying "hello". No, he said that I had to leave immediately, with so much SCORN and IRONY. I answered "ok, it's a good idea to tell me because I didn't know about that". He kept on telling that it was obvious (remember that there were NO sign mentioning that being in the grass is forbidden), that "here we are not in a public garden" (oh yes, I noticed because I paid 7,50€ to come - by the way there's no link with the fact that a garden is public or private - at my parents' house it's private but I lie down in the grass - oh oh, me too I know how to be ironic), "that I would feel better somewhere else" (who is he to know where I feel good or not? Oh, beg my pardon, he is the Earl  Bruno Pourroy de L'Auberivière de Quinsonas-Oudinot de Reggio, this must be the reason of such a behaviour).

This guy should treat the visitors in a proper way, because they bring money, so they help with the castle's upkeep.  Ok, this is just a little blog, but if he keeps going on this way, his behaviour will probably be known. Yes Monsieur Bruno Pourroy de L'Auberivière de Quinsonas-Oudinot de Reggio, Internet is a nice way to communicate. The time when you had the possibility to despise people all alone in your little place has gone. 
At the moment when he was so unpleasant with me, he was in HIS property, so he was in in a position of strength. I couldn't answer in a proper way. So I use my right of reply where I have the possibility to do so : here, on my blog. Even if a few people are reading it. Well, it's all relative...

 Bruno Pourroy de L'Auberivière de Quinsonas-Oudinot de Reggio is the person who has the longest name in France. Well, congratulations. Really. This is very impressive, he must have worked so hard to break the record ! I think it gives him the right to despise people.

Ok, let's stop joking. He is a rich heir, that's a chance. But except his name, I tell you, he has no nobility, neither elegance. 

Nevertheless, I really wish to write that the person selling tickets at the entrance, and the young guide, were very kind and professional. They raise the standard. Fortunately, I attended the visit before the bad event. So I could enjoy it.


Anyway, I'll show you some pictures, because the castle and the gardens are nice. It's not a problem to me to say so, because they have not been created by the guy. I guess his ancestors deserve more credit than him, and I have no doubt that it was a honourable family.


If you come in the French Alps' area, and if you have only one castle to visit, the one I recommand is the Vizille Castle : it's a wonderful one, the entrance (garden and castle) is free, and you are allowed to sit on the grass (!).
I have nothing against private castles. I think it's sometimes a good way to maintain the historical heritage without using public funds, but I prefer to go where I am welcome to.

Oh wait, one last thing : on the welcome page of the Touvet Castle's internet website, it"s written "we will be delighted to welcome you". Really ?! Is that a joke ? The owner of the place has a weird idea od what "being welcoming" means.
















- Copyright © Audrey-Laure - Skyblue - Designed by Johanes Djogan - Google+